Soirée Thema sur Arte dimanche 13 novembre

Toujours sur Alexandre Le Grand qui décidément inspire aussi les média, sachez que la chaîne Arte a décidé d’en faire également une soirée ‘Théma’ – C’est à dire de consacrer une soirée entière sur ce thème en proposant des documentaires et des débats. A l’occasion donc, « Thema » part à la rencontre du plus grand conquérant de tous les temps, et nous présente Dimanche 13 novembre à 20h40 un péplum de 1956 qui retrace le destin du roi macédonien, avec Richard Burton dans le rôle-titre.


A l’époque, le péplum avait fait du bruit, le réalisateur y dépeint un Alexandre qui se veut l’égal des dieux, prêt à tout pour accomplir son destin et se libérer de l’emprise de ses parents. Richard Burton, habité, retransmet parfaitement l’ambiguïté de ce personnage qui nous apparait aussi admirable qu’ombrageux.

Aux intrigues de cour et confrontations de rivaux succèdent des scènes de bataille spectaculaires. Au final, on se trouve devant une épopée plutôt bien rythmée qui met l’accent sur la personnalité du chef de guerre autant que sur des aspects politiques et historiques complexes. Une bonne introduction en somme !

La soirée continue avec un documentaire du réalisateur Bernard George, plus récent cette-fois puisqu’il a été réalisé en 2011, qui nous propose un retour sur le périple conquérant de celui qui voulait unifier pour mieux régner.

Pour regonfler la fibre nationale, Alexandre le Grand a quand même hellénisé le monde antique jusqu’aux confins de l’Inde, en poursuivant sans relâche son ennemi juré Darius, le roi des Perses. Mais que sait-on réellement du monde dont il est issu et de l’héritage qu’il lui a laissé ?
Ce documentaire tentera en tout cas d’y répondre !
Donc notez-bien : c’est dimanche 13 décembre à 20h40 sur Arte !

Pour aller plus loin à propos du documentaire :


« Alexandre le Grand, le Macédonien » se propose de mettre en lumière le grand mythe mondial d’Alexandre le Grand, ses racines méconnues. A travers la multitude de ses représentations et les traces archéologiques, culturelles et artistiques de son royaume qui émergent depuis 30 ans, en Grèce du Nord. Mais aussi et d’une manière tout à fait nouvelle, de lui donner une voix aujourd’hui, un écho contemporain, une incarnation, celle du comédien Jonathan Hostier qui interprète des extraits du texte de Laurent Gaudé « Le tigre bleu de l’Euphrate » pour tenter d’appréhender l’univers d’Alexandre, et les moteurs les plus intimes de son incroyable quête.

http://tamtamsoie.net/alexandre-le-grand/

0